loading...

Les intérieurs

Les intérieurs de l’hôtel Il Monastero sont un hymne à la simplicité et à l’esprit méditerranéen

Ici, l’architecture de la fin du 15ème siècle se taille la part du lion; on peur admirer les caractéristiques voûtes en berceau et croisées, les lignes essentielles des murs blancs de chaux et les matériaux résolument “ischitains” d’une demeure qui a pu exprimer toute la beauté de son histoire.

Dans toute cette poésie d’espaces, de vides et de pleins façonnés en harmonie avec la matière géologique du Château et de l’île, l’ameublement est réduit à l’essentiel, avec quelques touches de couleur données par les faïences et les vases artisanaux et les maïoliques des sols.

Seules les œuvres d’art aux murs offrent une autre occasion de réfléchir : il s’agit des tableaux et des dessins de Gabriele Mattera et des œuvres d’artistes qui étaient ses amis :  Leonardo Cremonini, Raffaele Iacono, Elio Waschimps, Salvatore Basile.

  • L’hôtel

    L’hôtel

    Les choses les plus exclusives ne sont pas toujours inaccessibles ou enveloppées d’un luxe opulent

  • Le lieu

    Le lieu

    Le bâtiment qui héberge l’hôtel était un couvent, bâti à la fin du 16ème siècle et consacré à Santa Maria della Consolazione

  • La terrasse

    La terrasse

    Un lieu pour lire, causer, boire quelque chose, ou simplement se pencher sur le monde

  • Les intérieurs

    Les intérieurs

    Les intérieurs de l’hôtel Il Monastero sont un hymne à la simplicité et à l’esprit méditerranéen

  • Le restaurant interne

    Le restaurant interne

    Les salles du Restaurant donnent sur le pont qui relie le Château à l’île et sont rythmées par les arcs en plein cintre et les voûtes en berceau

  • Le potager

    Le potager

    Au fil des siècles, le Château Aragonais a su maintenir la tradition du potager intra muros